• Bonneuil en Mémoires

Cantonnés à Bonneuil : 1917


Des éléments de la 68ème Batterie à pied du 3ème Régiment d’Artillerie Coloniale arrivent à Bonneuil le 5 mars 1917, en prévision de la création du 3ème Groupe du 90ème Régiment d’Artillerie Lourde. Cette unité est principalement logée aux abords de la rue de l’église, et notamment dans l’ancienne école des filles. 

Le 3ème Groupe du 90ème Régiment d’Artillerie Lourde est créé à Bonneuil le 16 mars 1917, à la suite du dédoublement de la 68ème Batterie à pied du 3ème Régiment d’Artillerie Coloniale.


Le personnel complémentaire est issu du dépôt de 83ème Régiment d’Artillerie Lourde situé à Créteil. Il est composé d’un Etat-Major (7 officiers, 4 sous-officiers, 53 hommes), de la 5ème Batterie (3 officiers, 12 sous-officiers, 125 hommes), de la 6ème Batterie (3 officiers, 11 sous-officiers, 126 hommes) et de la 3ème section de munitions (2 officiers, 8 sous-officiers, 34 hommes).


Soldats cantonnés à Bonneuil-sur-Marne en 1917

Du 16 mars au 6 avril 1917, le groupe perçoit son matériel et procède à l’habillement, à l’armement, et à l’équipement du personnel. Les batteries sont équipées de canons de 155 Long, système Debange modèle 1877 suspendu.


Ces canons sont munis d’un tube de 420 centimètres et pèsent environ 5700 kilogrammes. Ils tirent un obus d’environ 40 kilogrammes par minute.

Ces obus atteignent une vitesse maximum de 561 mètres par seconde, et ont une portée maximum de 12700 mètres.


Le 6 avril 1917, l’Etat-Major, la 5ème et la 6ème Batterie, quittent Bonneuil, pour la gare de Paris-Bercy, où ils prennent chacun un train différent pour leur nouvelle affectation. Ils arrivent à Nancy le 7 avril.

La 3ème section de munitions, qui n’a pas reçu son matériel automobile, reste à Bonneuil. Elle est logée rue Auguste Gross. Il semble qu’elle ne rejoindra jamais le reste du Groupe qui après avoir pris part aux combats dans l’Est de la France, est envoyé en Italie, les 4 et 5 novembre 1917. Il y restera jusqu’en avril 1918.


En avril et mai 1917, des éléments de la 62e Batterie de Dépôt du 83ème Régiment d’Artillerie Lourde sont à nouveau présents à Bonneuil. Leur déménagement de Créteil à Bonneuil est provisoire et du à l'arrivée de recrues.


Du 11 au 20 septembre 1917, la 66ème batterie de Dépôt du 83ème Régiment d’Artillerie Lourde cantonne à Bonneuil dans l'attente de la création du 3ème Groupe du 289ème Régiment d’Artillerie Lourde.


Soldats cantonnés à Bonneuil-sur-Marne en 1916

Elle quitte Bonneuil pour Perthes dans la Marne où le 3ème Groupe est créé le 26 novembre 1917. Il s'agit des derniers éléments du 83ème Régiment d’Artillerie Lourde à s'installer à Bonneuil, le régiment abandonnant ses installations de Créteil.

© 2018 - Bonneuil en Mémoires