• Bonneuil en Mémoires

Cantonnés à Bonneuil : intro

Mis à jour : 9 nov. 2018


En 1911, Bonneuil compte sept-cent-soixante-dix habitants. Ils doivent être près de neuf-cents en août 1914. Dès le début de la guerre, quatre-vingt-huit hommes sont mobilisés et rejoignent ceux qui sont déjà sous les drapeaux. Vingt-cinq autres les rejoignent durant le conflit.


Soldats cantonnés à Bonneuil-sur-Marne lors de la Première Guerre mondiale

Alors que ces bonneuillois quittent leurs foyers, d’autres français, qui viennent parfois d’autres continents séjournent à Bonneuil.


Bien qu’il n’y ait ni caserne ni combats à Bonneuil pendant la Première Guerre mondiale, notre ville connait une intense activité militaire qui permet de classer Bonneuil dans ce “ Front de l’arrière “ qui a contribué à la défense de la France.


Notre objectif est de vous faire découvrir ce volet méconnu de l’histoire de notre commune.


Le port constitue une base militaire d’importance qui accueille un nombre significatif de soldats répartis dans les unités affectées à son exploitation et à son développement.

Dans son environnement immédiat on trouve également, un dépôt de minutions, un dépôt de matériel ferroviaire, un camp de prisonniers.

Les points stratégiques sont gardés par des poste de Gardiens des Vois de Communication. Sur le Mont-Mesly un poste de Défense contre les Aéronefs est installé.

Bonneuil est également le lieu où de nombreuses unités d’artillerie sont rassemblées ou crées avant de partir pour le front.


Paisible lieu de promenade avant la guerre, Bonneuil vit au rythme des opérations militaires et devient l’antichambre du front.


C’est un lieu où se vivent les derniers instants de quiétude. Les photographies ont gardé le souvenir de ces temps difficiles. Nous avons fait le choix de privilégier les documents qui témoignent de ces instants. Les photographies prises avec les camarades afin de conserver un souvenir pour soi ou pour la famille. Les quelques mots adressés aux proches afin de donner des nouvelles, de signaler un changement d’affectation. Dire que tout va bien.


Combien de ces visages n’ont jamais revu leur village et leurs proches ?



Des soldats cantonnés à Bonneuil sur Marne pendant la Première Guerre mondiale à la terrase du Moderne


© 2018 - Bonneuil en Mémoires