• Bonneuil en Mémoires

Les soldats décédés à Bonneuil durant la Première Guerre mondiale

Mis à jour : avr. 28

Il n’y a pas eu de combats sur le territoire de la commune pendant la Première Guerre mondiale. Il n’y avait pas non plus d’Hôpital Militaire ou de de maison de convalescence.

L’examen des registres d’état-civil de Bonneuil, permet cependant de relever le décès de quatre militaires en 1914, 1916, 1917 et 1918 :

RIGAL Pierre, né le 11 novembre 1870 à Bredons (Cantal),

Chasseur Forestier à la 13ème Compagnie de Chasseurs Forestiers.

Mort pour la France

Pierre Rigal est décédé en service commandé, le 6 septembre 1914, au Moulin-Bateau.

Garde Forestier, Pierre Rigal est incorporé d’office le 5 août 1914 comme Chasseur Forestier.

Les chasseurs forestiers ont pour missions principales d’accompagner et de favoriser la progression des troupes en campagne et d’appuyer le génie dans l'approvisionnement des forces armées en bois.

On ne connait pas la nature de sa mission, mais une compagnie du 5ème régiment du Génie est présente à Bonneuil du 2 au 9 septembre 1914. Peut-être était-il en appui de cette compagnie.

TRAN Van Luong, né en 1892 à Tuong Thoi (Viêt-Nam)

Tirailleur au 18ème Bataillon Indochinois.

Décédé dans la péniche où il est cantonné, en aval du Pont de Bonneuil, le 21 juillet 1916.

Il fait partie du détachement de cent tirailleurs annamites du 18ème Bataillon Indochinois affectés aux travaux du Port Militaire depuis le 10 juillet 1916.

KIAT Ahmet, né en Algérie

Engagé volontaire à la 4ème Compagnie du 1er Groupe de Travailleurs Auxiliaires Kabyles.

Ahmet Kiat est décédé le 6 février 1917 au 18 avenue de la Mairie qui abrite l’infirmerie du détachement.

Il fait partie du détachement de Travailleurs Auxiliaires Kabyles affectés depuis le 25 novembre 1916 aux travaux du Port Militaire.

Affectés à différents travaux, les auxiliaires coloniaux sont des volontaires civils recrutés comme les militaires afin de servir dans les installations militaires et d’effectuer des travaux d’améliorations des voies de communication. Ils sont engagés pour des contrats de trois mois rémunérés. Nourris et logés ils touchent une prime de cent francs à l’engagement et une solde d’un franc par jour.

Il est inhumé au Cimetière de Bonneuil où sa sépulture est toujours présente.

Batalié Nestor Léon, né le 16 juin 1887 à Lille (Nord)

Fantassin au 21ème Régiment de Ligne Belge

De nationalité belge, Nestor Léon Batalié est incorporé le 3 octobre 1916 dans l’Armée Belge et affecté le 7 avril 1917 au 21ème Régiment de Ligne qui est un régiment d’Infanterie Belge dissout en 1914 et reconstitué fin décembre 1916.

Nestor Léon Batalié est retrouvé noyé dans le Marne le 15 avril 1918 et son décès est fixé au 22 mars 1918.

Il est inhumé le 16 avril 1918 dans le Carré Militaire du cimetière sud de Saint-Mandé et ré inhumé en 1974 dans le columbarium.



© 2018 - Bonneuil en Mémoires