• Bonneuil en Mémoires

Janvier 1971 - Premières heures de cours au collège Paul Eluard


Après la réalisation de la Zone «A», rue du Colonel Fabien, la Municipalité lance en 1960 le projet d’aménagement de la Zone «B»: le Grand Ensemble.

Avec la mise à disposition de mille-cinq-cent-quarante-sept nouveaux logements, la municipalité escompte le doublement de la population de Bonneuil et s’attend à un fort accroissement du nombre d’enfants scolarisés.

Le schéma directeur du Grand Ensemble intègre la réalisation de deux groupes scolaires comprenant des écoles maternelles et élémentaires et d’un Collège d’Enseignement Général (C.E.G.).

Le collège est destiné à remplacer celui qui est installé depuis septembre 1961 au sein du groupe scolaire Langevin-Wallon et qui est rapidement devenu trop petit.

Entre le lancement du projet et la mise à disposition effective du collège, la réforme Fouchet-Capelle intervient en 1963 et instaure le Collège d‘Enseignement Secondaire (C.E.S.) qui pour mission de prendre en charge l’ensemble des élèves issues de l’enseignement élémentaire au sein de trois filières:

• Une filière d’enseignement général longue, classique ou moderne, aboutissant au lycée et sanctionnée par le baccalauréat,

• Une filière d’enseignement général courte, complétée d'une classe complémentaire ou conduisant à l'enseignement professionnel en deux ans au sein des Collège d’enseignement Technique (C.E.T.),

• Une filière dite de transition ( classes de 6ème et 5ème), suivie d'un cycle terminal pratique qui a pour objectif d'assurer la transition vers la vie active.

Cette dernière filière se substitue aux classes de fin d’étude qui quittent l’enseignement élémentaire.


La mise en œuvre de la réforme est obligatoire, mais le ministère tient compte de la réalité du terrain et elle est en réalité le plus souvent effective à l’occasion de l’ouverture d’une nouvelle implantation. C’est le cas à Bonneuil, avec l’ouverture du Collège Paul Eluard, en janvier 1971.

L’emplacement retenu pour édifier le collège se situe à proximité de la route qui conduit alors à Limeil-Brévannes et le 27 novembre 1967 le conseil municipal décide de l'acquisition à l'amiable ou par voie d'expropriation des terrains nécessaires à sa construction.


Le projet consiste à doter la commune d'un C.E.S. de type 1200, capable d’accueillir 1200 élèves au sein de trente-deux classes.

Le financement est assuré à cinquante pour cent par la commune qui y investi pour l’éducation des jeunes bonneuillois le somme de 2.324.436 francs.


Le collège est réalisé à partir d’éléments préfabriqués, assemblés sur place par la Société Dumez.

Visite de chantier :

Messieurs Arlès, Ywanne, Lafarguette, Clouet, et Dumesnil accompagnés de Monsieur Bertaux, Directeur des Services Techniques.

Les collégiens le découvrent en cours d’année scolaire, à l’occasion de la rentrée du 4 janvier et l’inauguration officielle a lieu le 28 février 1971.

En 1975, la Loi Haby, supprime les notions de CEG. et de CES. et instaure le «collège unique».

Progressivement, le nombre d’élèves suivant les cours jusqu’en troisième progresse au niveau national pour atteindre 90% à la fin des années quatre-vingt.





Pour ses cinquante ans, le collège Paul Eluard, bénéficie d’une réhabilitation complète qui va être réalisée du second semestre 2021 au second semestre 2023.

Le Conseil Départemental investit 20.000.000 d’euros.

0 commentaire

© 2018 - Bonneuil en Mémoires