• Bonneuil en Mémoires

Le poste de D.C.A. de Bonneuil

Mis à jour : 9 nov. 2018


A la suite du survol de Paris et de la région parisienne par des dirigeables allemands le 21 mars 1915, des mesures sont prises afin de protéger Paris.


Le 15 avril 1915, un poste de Défense contre Aéronefs est installé à Bonneuil au lieu dit le Fort-à-Faire et prend le nom de poste de Défense contre Aéronefs du Mont-Mesly.

Dans un premier temps il dispose uniquement d’un canon de 75 monté sur automobile qui appartient à la 9ème section de 75 automobile du 22ème Régiment d’Artillerie.

Rapidement, vingt-deux hommes encadrés par deux sous-officiers et un officier y sont affectés.


La D.C.A. du Mont-Mesly à Bonneuil-sur-Marne durant la Première Guerre mondiale

Le 20 avril 1915, un projecteur automobile est également installé. Il est géré par quatre hommes et un sous-officier du 18ème escadron du Train des Equipages Militaires.

Enfin le 6 mai, un sous-officier appartenant à la 9ème compagnie R.A.T. du 1er Régiment du Génie complète l’effectif. Il a en charge l’installation du projecteur.


L’organisation du poste reste inchangée jusqu’à la réorganisation de la défense aérienne en octobre 1917.


Les raids des dirigeables et des avions allemands restent heureusement relativement rares jusqu’en juillet 1917. Cinq en 1915, trois en 1916. Le poste de Bonneuil n’est pas intervenu pendant la présence du 22ème Régiment d’Artillerie. L’ensemble des hommes qui est affecté au poste est logé à proximité, rue Pasteur et rue de Mesly.


A la suite de l’intensification des raids allemands à compter de juillet 1917, l’organisation de la défense aérienne de Paris est modifiée.

Le 64ème Régiment d’Artillerie de Défense contre Aéronefs est créé le 1er octobre 1917, afin de regrouper l’ensemble des unités qui participent, au sol, à la défense aérienne du Camp Retranché de Paaris.


En novembre 1917, cette unité prend donc naturellement la relève du 22ème R.A.

Vingt hommes sont logés rue de Brie, et rue de Mesly et un homme est logé avenue de Choisy, avec les 2 chevaux de l’unité.


C’est le 31 janvier 1918, que le poste de D.C.A. de Bonneuil entre en action pour la première fois.


Cette nuit-là, onze gothas survolent et jettent des bombes sur Paris.

Par la suite, il entre en œuvre régulièrement : deux fois en février, trois fois en mars, deux fois en avril, six fois en mai, et deux fois en juin.

Le poste prend progressivement de l’importance et quatre-vingt-deux hommes y sont affectés en 1918. Ils disposent de quatre canons de 75 montés sur des plateformes en ciment, et d’un projecteur.

Dix-huit baraques « Adrian », sont montés pour le logement des hommes et l’intendance.

Relié au central téléphonique, le poste est chargé de transmettre les alertes.

Le dernier raid sur Paris a lieu le 6 juin 1918. 

© 2018 - Bonneuil en Mémoires